LE BLOG DE L’IMAGERIE 3D


Catégories


Twitter


"Retrouvez-nous pour 3 jours à la @sofcot_ortho sur le stand 6F (1er étage) pour parler #Digital et #3D pour l’… https://t.co/xdzLFcqUD1"

"RT @VivienPoujade: Le "Conseil de la semaine" pour les #entrepreneurs by @VivienPoujade et @Diateino : "Recrutez des collaborateurs meilleu…"

LE BLOG DE L’IMAGERIE 3D

/ 0

TECHNOLOGIES 3D

L’exploitation de la 3D dans le prêt-à-porter

24 novembre 2015

Parmi les nombreux secteurs ciblés par l’exploitation de la 3D, le prêt-à-porter est l’un de ceux où la recherche avance à grands pas.

Plusieurs technologies sont déjà en cours de développement, en voici un court résumé.

Des vêtements imprimés en 3D

La semaine de la mode a eu lieu entre le 17 et le 25 octobre aux Pays-Bas. Durant cette semaine, différents défilés et autres créations ont été mis en avant. Mais notre intérêt central concernait le projet imaginé par le Néerlandais Martjin van Strien.

Sa startup propose des vêtements imprimés en 3D. À ce jour, 6 modèles ont été présentés et sont disponibles sur le site de cette startup. Ils sont tous fabriqués en polytéréphtalate d’éthylène, plus connu sous le nom de PET. Cette matière n’a pas encore la souplesse du tissu, mais il s’agit tout de même d’un plastique relativement flexible et maniable.

Le consommateur peut ainsi choisir son modèle puis l’assembler lui-même ou bien le faire directement livrer en kit. Les prix varient entre 40 à 130 euros pour un design relativement moderne et épuré. De plus, la startup affirme avoir signé des partenariats avec d’autres créateurs reconnus et des modèles supplémentaires devraient être proposés dans les prochains mois.

Il s’agit d’un exemple concret du potentiel de l’impression 3D dans le domaine du prêt-à-porter.

Des grandes marques en mode Impression 3D

Plusieurs grandes marques et créateurs commencent à s’intéresser à l’impression 3D. On pense notamment aux deux grands équipementiers que sont Nike et Adidas. Tous deux souhaitent proposer une paire de chaussures imprimable en 3D que le consommateur pourra personnaliser depuis chez lui en quelques clics. Il suffira ensuite d’aller chercher son modèle 100 % personnalisé en boutique ou de le faire livrer. L’impression 3D devrait donc également rapidement toucher le grand public.

On peut également évoquer la marque « Maison 203 » et ses sacs à main imprimés en 3D.

Le potentiel de cette technologie dans le secteur du prêt-à-porter est immense. La variété de matières pouvant être utilisées dans ces machines est de plus en plus conséquente, ce qui augmente les possibilités finales offertes aux consommateurs.

Visuel : © postcouture colletive