LE BLOG DE L’IMAGERIE 3D


Catégories


Twitter


"RT @VivienPoujade: Le "Conseil de la semaine" pour les #entrepreneurs by @VivienPoujade et @Diateino : "Recrutez des collaborateurs meilleu…"

"RT @VivienPoujade: Le "Conseil de la semaine" pour les #entrepreneurs by @VivienPoujade et @Diateino : "Faîtes des sauvegardes régulières e…"

LE BLOG DE L’IMAGERIE 3D

/ 0

TECHNOLOGIES 3D

Light Rider : la moto d’Airbus imprimée en 3D

14 juin 2016

On connait Airbus pour ses avions, mais le géant européen pourrait élargir son activité vers d’autres secteurs et pourquoi pas les motos. En effet, récemment l’entreprise a présenté la Light Rider, une moto très légère imprimée en 3D. En plus de vouloir produire une série limitée de cette moto citadine, les techniques utilisées pour la créer pourraient être réutilisées pour les avions.

L’impression 3D : une technologie révolutionnaire

L’une des forces de l’impression 3D c’est qu’elle semble pouvoir être utile dans de nombreux secteurs d’activité très différents, de la médecine à l’industrie aéronautique, nombreux sont les domaines qui s’intéressent à cette technologie.

En effet, l’impression 3D présente de nombreux avantages dont le gain de temps, la réduction des coûts et une meilleure précision. Le potentiel est donc énorme.

Une moto imprimée en 3D

La Light Rider n’est pas le premier véhicule à être imprimé en 3D. Ces derniers temps, plusieurs prototypes ont pu être découverts sur Internet. Cependant, la Light Rider est plus qu’un prototype puisqu’Airbus envisage d’en produire 50. Chacune coûtera 50 000 €. Cette moto est capable d’atteindre 45 km/h en 3 secondes et peut rouler jusqu’à 80 km/h. Parfaite pour les trajets en ville. Elle est entièrement électrique et fonctionne à l’aide d’un moteur de 6 kW.

Le corps principal de la moto a été imprimé en 3D dans un mélange d’aluminium, de magnésium et de scandium. Cet alliage permet d’obtenir une ossature qui ne pèse que 35 kilos. La Light Rider pèse en moyenne 30 % de moins que les autres modèles de motos électriques.

Des avions plus légers et moins coûteux

En fabriquant cette moto, APWorks, filiale d’Airbus, montre comment l’impression 3D peut être utilisée dans l’industrie des transports. D’ailleurs, Airbus aimerait étendre ce concept à ses avions et un prototype d’avion fabriqué grâce à une imprimante 3D sera présenté au salon aéronautique de Berlin qui débute ce mois-ci. L’objectif est de pouvoir construire des avions plus légers, plus économes en énergie et moins chers à produire.