LE BLOG DE L’IMAGERIE 3D


Catégories


Twitter


"RT @VivienPoujade: Le "Conseil de la semaine" pour les #entrepreneurs by @VivienPoujade et @Diateino : "Ne devenez pas entrepreneur uniquem…"

"https://t.co/3Gy88zaEBC"

LE BLOG DE L’IMAGERIE 3D

/ 0

TECHNOLOGIES 3D

Le Groupe SEB pense à l’impression 3D pour ses pièces détachées

9 août 2016

Quand un appareil ne fonctionne plus, il y a ceux qui ne se posent pas de question et le jette pour en acheter un nouveau, et il y a ceux qui vont ouvrir l’appareil pour essayer de comprendre d’où vient le dysfonctionnement. Bien souvent, il suffit de remplacer une pièce défectueuse pour que l’appareil se remette en marche. Le problème, c’est que lorsqu’il s’agit de modèles plus anciens, il n’est pas toujours possible de trouver la pièce manquante car elle ne se fait plus. L’entreprise SEB a pensé à l’impression 3D pour remédier à ce problème.

Une impression à la demande

Les personnes désirant réparer seules leur machine peuvent être confrontées au fait que leur machine n’est plus fabriquée et que ses pièces détachées non plus. Le fabricant SEB propose actuellement une boutique en ligne qui permet d’acheter les pièces détachées des produits les plus récents et toujours commercialisés. Pour les appareils plus anciens, il faudra contacter le SAV du Groupe pour les fabriquer.

La pièce sera ensuite imprimée en 3D et envoyée au client. Ce dernier pourra alors réparer son appareil et rallonger sa durée de vie tout en évitant d’acheter un nouveau produit. La satisfaction client sera non seulement au rendez-vous, mais à terme ce procédé permettra de réduire considérablement les stocks de pièces détachées grâce à une production à la demande.

Une solution en période d’essai

SEB veut véritablement lancer ce projet en 2017 mais pour le moment, le Groupe est en phase de test d’impression 3D sur 40 références et auprès de différents clients. Tous les 15 jours, le Groupe appelle ses clients ayant acheté une pièce imprimée en 3D pour voir si l’appareil fonctionne et si la pièce tient toujours. L’entreprise compte faire durer ce test environ 9 mois. Si les résultats sont positifs, alors SEB imprimera environ 20 000 pièces détachées dès 2017.

Un SAV qui évolue

Le service après-vente est d’autant plus important à notre époque que le client peut rapidement exprimer son mécontentement sur Internet. L’image de marque peut fortement en pâtir en cas de clients mécontents trop nombreux.

En imaginant imprimer en 3D des pièces détachées, la marque SEB veut transformer son SAV pour qu’il puisse davantage répondre aux exigences des clients. Ceux qui aiment rallonger la durée de vie de leurs appareils feront naturellement partie des plus satisfaits.